Proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases (Gabès, 2017)

Abstract

Cite this: Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. Dec 2017; 4(4): 109. doi:10.11604/pamj.cp.2017.4.109.315

Submitted: 17 Oct 17   Accepted: 03 Nov 17   Published: 03 Dec 17

Mots clés:

© Najla Lassoued et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.proceedings.panafrican-med-journal.com/conferences/2017/4/109/abstract

Corresponding author: (najlalassoued2013@gmail.com)

This abstract is published as part of the proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases(TUNISIA, )

Vascularite cérébrale pseudotumorale compliquant une hépatite virale B

Najla Lassoued1,&, Nesrine Belgacem1, Safa Trabelsi1, Hassène Baïli1, Maher Béji1, Salem Bouomrani1

 

1Service de Médecine Interne, Hôpital Militaire de Gabès, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Najla Lassoued, Service de Médecine Interne, Hôpital Militaire de Gabès, Tunisie

 

 

Résumé

Introduction: les vascularites systémiques représentent une complication extra-hépatique exceptionnelle mais grave de l’hépatite virale B (HVB) (Singh H et al. 2016). Les types de vascularites les plus rapportées sont la panartérite noueuse, la vascularite cryoglobulinémique et l’angéite leucocytoclasique (Singh H et al. 2016, Adeyi OA 2009). L’angéite cérébrale primitive reste inhabituelle. Nous en rapportons une observation inaugurale.

 

Méthodes: patiente C.H. âgée de 31 ans, sans antécédents pathologiques notables fut admise pour exploration d’un tableau neurologique évocateur d’une sclérose en plaque (trouble de la marche, dysarthrie et trouble de la sensibilité d’installation progressive). Le bilan biologique montrait une cytolyse modérée (ASAT à 3N et ALAT à 4N). La ponction lombaire objectivait une pléiocytose avec lymphocytose et discrète protéinorachie. L’imagerie cérébrale (scanner X, IRM, angio-IRM et phlébographie carotidienne) montrait des signes de vascularite cérébrale diffuse avec lésion pseudo tumorale cérébelleuse et thrombophlébite cérébrale. Le bilan étiologique de cette vascularite (anticorps antinucléaires, anti DNA natif, anti antigènes solubles, ANCA, cryoglobulines, fractions du complément, marqueurs tumoraux…) ainsi que le bilan des thrombophilies (anti phospholipides, protéines C, protéines S, ATIII, facteur V de Leiden..). Le bilan de la cytolyse hépatique concluait à une hépatite virale B active.

 

Résultats: le diagnostic retenu était celui d’une hépatite virale B active compliquée de vascularite cérébrale pseudotumorale. La patiente était traitée par corticothérapie systémique initiée par des boli de méthylprednisolone et associée à un traitement anti VHB et une anti coagulation efficace. L’évolution était spectaculaire cliniquement et radiologiquement.

 

Conclusion: notre observation se distingue par sa présentation pseudo tumorale de la vascularite cérébrale ainsi que son caractère inaugural de l’infection par le VHB. Cette situation est exceptionnelle (Jordão MJ et al. 2007, Singh H et al. 2016, Kohlhaas K et al. 2007, Semmo AN et al. 2002) et présente un vrai défi diagnostique et thérapeutique (Jordão MJ et al. 2007, Singh H et al. 2016). La vascularite secondaire à l’hépatite B peut révéler de plusieurs mécanismes pathogéniques: effet pathogène direct du virus, dysrégulation immunitaire médiée par les complexes immuns circulants déposés sur la paroi des petits vaisseaux ou bien via une cryoglobulinémie mixte secondaire (Baig S et al. 2008, Lidar M et al. 2009).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases ()

Country: TUNISIA

Dates: 23 Oct 16 - 25 Oct 16

Venue:

Organizers:

Secretariat: dgsante_cmed@defense.tn

Contact person: Pr Salem Bouomrani (Salembouomrani@yahoo.fr)