Proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases (Gabès, 2017)

Abstract

Cite this: Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. Dec 2017; 4(4): 111. doi:10.11604/pamj.cp.2017.4.111.317

Submitted: 17 Oct 17   Accepted: 03 Nov 17   Published: 03 Dec 17

Mots clés:

© Fatma Mnif et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.proceedings.panafrican-med-journal.com/conferences/2017/4/111/abstract

Corresponding author: (elfekihamza@gmail.com)

This abstract is published as part of the proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases(TUNISIA, )

Pied diabétique atypique: infection à Morganella

Fatma Mnif1, Hamza Elfekih1,&, Nabila Rekik1, Mohamed Abid1

 

1Service d’Endocrinologie et Diabétologie, CHU Hedi Chaker, Sfax, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Hamza Elfekih, Service d’Endocrinologie et Diabétologie, CHU Hedi Chaker, Sfax, Tunisie

 

 

Résumé

Introduction: l’utilisation irrationnelle des antibiotiques a favoriser l’émergence de nouvelles souches bactériennes multi-résistantes surtout en termes de pied diabétique. Nous rapportons le cas d’infection de pied diabétique post-opératoire par un germe rare et multi-résistant.

 

Méthodes: il s’agit d’un patient âgé de 55 ans, diabétique depuis 20 ans, qui nous a consultés pour prise en charge d’un pied diabétique surinfecté. Son histoire de maladie remonte à 3 mois marquée par l’apparition d’une fissure du gros orteil gauche secondaire au port de chaussures non adaptés. L’évolution était marquée par la surinfection puis l’apparition de la gangrène humide. Le patient a consulté en orthopédie, il a reçu une antibiothérapie non précisée pendant 20 jours. Devant l’absence d’amélioration, l’amputation trans métatarsienne du pied gauche était indiquée. Le patient a pris une association Ciprofloxacine-acide Fusidique pendant 2 mois puis nous a consultés avec une glycémie à jeun à 4g d’où son hospitalisation. A l’examen, l’IMC était à 30 kg/m2 avec une TA à 12/6. Les pouls périphériques étaient présents et symétriques et les réflexes rotuliens étaient abolis.

 

Résultats: l’examen du pied avait objectivé un moignon surinfecté bourgeonnant chaud indolore œdématié avec issue de pus. A la biologie, un syndrome inflammatoire a été objectivé. La radiographie de pied était normale. Le prélèvement bactériologique était positif à Morganella morganii multi-résistante. La conduite à tenir était de mettre le patient sous Ceftazidime et fosfomycine pendant 14 jours avec équilibration de son diabète. L’évolution était bonne avec amélioration de l’état local et général.

 

Conclusion: la sélection de germes résistants en matière du pied diabétique peut poser un problème thérapeutique majeur d’où l’importance de rationaliser les indications d’antibiothérapie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases ()

Country: TUNISIA

Dates: 23 Oct 16 - 25 Oct 16

Venue:

Organizers:

Secretariat: dgsante_cmed@defense.tn

Contact person: Pr Salem Bouomrani (Salembouomrani@yahoo.fr)