Proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases (Gabès, 2017)

Abstract

Cite this: Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. Dec 2017; 4(4): 164. doi:10.11604/pamj.cp.2017.4.164.372

Submitted: 19 Oct 17   Accepted: 03 Nov 17   Published: 05 Dec 17

Mots clés: Ampicilline, pneumonie, Tunisie

© Sana Sghaier et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.proceedings.panafrican-med-journal.com/conferences/2017/4/164/abstract

Corresponding author: (sana_17s@yahoo.fr)

This abstract is published as part of the proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases(TUNISIA, )

Place d’ampicilline dans le traitement de pneumonie au Service de Médecine Hôpital de Circonscription Oudhref

Sana Sghaier1,&, Salha Salah1, Zohra Ghodhbane1, Hajer Bouaziz1, Latifa Sassi1

 

1Hôpital de Circonscription Oudhref, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Sana Sghaier, Hôpital de Circonscription Oudhref, Tunisie

 

 

Résumé

Introduction: la pneumonie est une infection des poumons qui peut être causée par divers germes (bactéries, virus ou champignons). Elle présente un motif fréquent de consultation et d’hospitalisation au Service Médecine et une cause importante de mortalité chez les âges extrêmes et les patients tarés. Le but ici était d’évaluer l’efficacité de l’ampicilline (Totapen®) dans le protocole thérapeutique de pneumonie au Service de Médecine en tenant compte de son coût bas et de la durée d’hospitalisation.

 

Méthodes: notre étude prospective a porté 149 patients hospitalisés au service de médecine durant l’année 2015. Tous les patients ont reçu l’ampicilline à la dose de 1g x 4/j en première intention (sauf en cas d’allergie). Nous avons relevé les données épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques chez tous les patients.

 

Résultats: durant la période d’étude, 149 cas de pneumonies étaient colligés ce qui représente 25% des hospitalisations au Service de Médecine de Oudhref. L’âge moyen des patients était de 62 ans avec une légère prédominance masculine (53% des cas). Le motif de consultation était dominé par une fièvre (80% cas), une toux (30% de cas) et un point de côté (20% de cas). L’examen clinique notait des râles crépitants dans 20% des cas, des râles sibilants dans 10% des cas et des râles renflant dans 50% des cas. La radiographie de thorax montrait des opacités dans 80% des cas, une PFLA dans 20% des cas, une suscrite dans 40% des cas, une réaction pleurale dans 2% de cas et un syndrome bronchique dans 60% de cas. La localisation au niveau du lobe inferieure gauche était retrouvé dans 30% de cas et au niveau du lobe inferieur droit dans 40% des cas. 2% des patients étaient allergique au bétalactamine, 60% avaient répondu à l’ampicilline avec une durée d’hospitalisation moyenne de 8 jours, 30% des patients avaient nécessité un changement de l’antibiotique au bout de 5 jours d’hospitalisation, 6% des patients avaient nécessité une association d’un 2ème antibiotique au bout de 3 jours et 2% des patients ont été transféré à l’Hôpital Régional de Gabès au bout de deux jours d’hospitalisation pour aggravation de l’état général. En médecine générale, les infections des voies respiratoires inférieures recouvrent une large variété de tableaux cliniques, allant de la toux sans expectoration ni aucun signe thoracique à un état caractérisé par des expectorations muco-purulentes, de la fièvre, un malaise général, une dyspnée et des signes diffus ou localisés à l’auscultation thoracique. Bien que la plupart des infections respiratoires inférieures rencontrées en médecine générale guérissent spontanément, 5% d'entre elles sont des pneumonies et nécessitent l’instauration immédiate d’un traitement antibiotique. La plupart des patients chez qui une infection des voies respiratoires inférieures est diagnostiquée, reçoivent des antibiotiques, ce qui pose le problème de la sur prescription.

 

Conclusion: l’ampicilline garde encore sa place dans le traitement hospitalier de pneumonie de première intention.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases ()

Country: TUNISIA

Dates: 23 Oct 16 - 25 Oct 16

Venue:

Organizers:

Secretariat: dgsante_cmed@defense.tn

Contact person: Pr Salem Bouomrani (Salembouomrani@yahoo.fr)