Proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases (Gabès, 2017)

Abstract

Cite this: Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. Nov 2017; 4(4): 39. doi:10.11604/pamj.cp.2017.4.39.244

Submitted: 13 Oct 17   Accepted: 03 Nov 17   Published: 21 Nov 17

Mots clés:

© Chatbri Bassem et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.proceedings.panafrican-med-journal.com/conferences/2017/4/39/abstract

Corresponding author: (dgsante_cmed@defense.tn)

This abstract is published as part of the proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases(TUNISIA, )

L’arianisme: à propos de 17 cas

Chatbri Bassem1,&, Habacha Sana1, M’Rad Amin1, Youssef Blel1, Brahmi Nozha1, Mouldi Amamou1, Nabil Ben Saleh1

 

1Service de Réanimation Médicale, centre d’Assistance Médicale Urgente CAMU, Tunis, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Chatbri Bassem, Service de Réanimation Médicale, centre d’Assistance Médicale Urgente CAMU, Tunis, Tunisie

 

 

Résumé

Introduction: les araignées sont des arthropodes venimeux de distribution ubiquitaire. Les morsures d’araignées mettent rarement en jeu le pronostic vital mais peuvent induire une nécrose cutanée. Habituellement bénin, l’aranéisme cutané peut se compliquer dans certains cas et nécessiter le recours à un traitement chirurgical. Le but de notre travail est d’étudier le profil épidémiologique et les présentations cliniques de l’aranéisme.

 

Méthodes: notre étude est rétrospective, elle inclut tous les malades admis entre Janvier 2008 et Décembre 2015 pour morsure d’araignée.

 

Résultats: dix-sept patients ont été colligés (9 H/8 F), l’âge moyen était de 34 ± 12 ans. Le siège de la morsure était le membre supérieur dans 33% des cas, la face dans 12% des cas. L’identification de l’espèce n’a été précise dans aucun des cas. La douleur était présente chez 100% des patients, sept patients étaient fébriles (41%), un seul a présenté une instabilité hémodynamique. Aucune réaction allergique n’a été notée, et aucun des malades n’a présenté des manifestations neurologiques ni digestives. L’examen local a montré une nécrose cutanée dans 76% des cas, les signes inflammatoires (rougeur, œdème) étaient présents chez tous les patients. A la biologie, une CRP élevée a été enregistrée chez huit patients et une hyperleucocytose chez onze patients; aucun patient n’a présenté une insuffisance rénale. Tous les patients ont eu des soins locaux; une antibiothérapie à base de pyostatcine a été prescrite dans 70% des cas. Le sérum antitétanique a été administré chez 9 patients. L’évolution était favorable dans 80% des cas (n = 14), trois patients ont présenté une cellulite nécessitant un traitement chirurgical.

 

Conclusion: les morsures d’araignée symptomatiques sont peu fréquentes. L’aranéisme nécrotique est la manifestation la plus fréquemment retrouvée dans notre pays, et l’évolution vers la fasciite nécrosante est la complication à redouter. Cette complication peut être prévenue par l’application de soins locaux et la prescription précoce d’une antibiothérapie efficace.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases ()

Country: TUNISIA

Dates: 23 Oct 16 - 25 Oct 16

Venue:

Organizers:

Secretariat: dgsante_cmed@defense.tn

Contact person: Pr Salem Bouomrani (Salembouomrani@yahoo.fr)