Proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases (Gabès, 2017)

Abstract

Cite this: Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. Nov 2017; 4(4): 55. doi:10.11604/pamj.cp.2017.4.55.254

Submitted: 13 Oct 17   Accepted: 03 Nov 17   Published: 27 Nov 17

Mots clés:

© Zied Chaari et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.proceedings.panafrican-med-journal.com/conferences/2017/4/55/abstract

Corresponding author: Zied Chaari, Service de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire, CHU Habib Bourguiba Sfax, Tunisie (chaari.zied1@gmail.com)

This abstract is published as part of the proceedings of 1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases(TUNISIA, )

Prise en charge de l’hémoptysie d’origine hydatique

Zied Chaari1,&, Abdessalem Hentati1, Amina Abdelkbir1, Walid Abid1, Nizar Elleuch1, Imed Frikha1

 

1Service de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire, CHU Habib Bourguiba Sfax, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Zied Chaari, Service de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire, CHU Habib Bourguiba Sfax, Tunisie

 

 

Résumé

Introduction: dans les pays du Maghreb, l’hémoptysie est le plus souvent secondaire à une cause infectieuse, contrairement aux pays occidentaux (où l’origine néoplasique est prédominante). On s’est proposé d’étudier les particularités de l’hémoptysie d’origine hydatique et d’évaluer sa prise en charge.

 

Méthodes: il s’agit d’une étude rétrospective, regroupant tous les patients pris en charge pour hémoptysie d’origine hydatique dans notre département entre janvier 2005 et décembre 2015.

 

Résultats: l’hémoptysie a été le signe révélateur de l’hydatidose pulmonaire chez 46 patients répartis en 24 hommes et 22 femmes. L’âge moyen était de 26 ans+/-15 ans (5-70 ans). Le délai moyen de prise en charge a été de 3 mois (1 jour et 12 mois). Cliniquement, l’hémoptysie était isolée chez 34 patients. Le kyste a été bilatéral dans 6.5% des cas avec un nombre moyen de 1.3+/-0.7 (1-4). Le kyste était radiologiquement compliqué chez 67% des patients. L’hémoptysie a été évaluée de moyenne à grande abondance chez 13 patients. La chirurgie a été indiquée en urgence pour 7 patients. La fibroscopie bronchique a été faite en pré-opératoire chez 11% des patients, et une embolisation a été tentée pour deux patients avec échec. La thoracotomie classique a été la voie d’abord préconisée chez 94% des cas. L’origine du saignement a été toujours une branche artérielle ou veineuse érodée par le kyste. L’hémostase a été assurée par suture élective (90%), par résection atypique (6%), ou par une résection réglée (4%). Les suites post-opératoires ont été compliquées dans 13% des cas: empyème (4.5%), bullage prolongé (4.5%), hémorragie (2%) et atélectasie (2%). Deux récidives (4%) ont été notées. La mortalité hospitalière était nulle dans notre série.

 

Conclusion: l’hémoptysie en cas d’hydatidose pulmonaire ne constitue pas en elle-même une indication à une résection réglée. Le bon traitement du kyste, ainsi que la cavité résiduelle, constituent le traitement de référence, permettant en même temps dans la plupart des cas de juguler l’hémoptysie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1st International Military Congress of Tropical Medicine and Sub-Saharan Diseases ()

Country: TUNISIA

Dates: 23 Oct 16 - 25 Oct 16

Venue:

Organizers:

Secretariat: dgsante_cmed@defense.tn

Contact person: Pr Salem Bouomrani (Salembouomrani@yahoo.fr)