Conference abstract

Les formes septicopyohémiques de l’ostéomyélite aigüe

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(104).03 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.104.310

Contact the corresponding author
Keywords: Ostéomyélite aigue, forme septicopyohémique, ostéomyélite
Abstract

Les formes septicopyohémiques de l’ostéomyélite aigüe

Moez Trigui1,&, Tarek Bardaa1, Zoubaier Ellouz1, Mohamed Zribi1, Hassib Keskes1

1Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique, CHU H. Bourguiba, Sfax, Tunisie

&Auteur correspondant
Moez Trigui, Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique, CHU H. Bourguiba, Sfax, Tunisie

Résumé

Introduction: les formes septicopyohémiques de l’ostéomyélite aigüe sont rares. Le but de notre travail était d’étudié les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et évolutives de cette pathologie grave.

Méthodes: nous rapportons 10 cas d’ostéomyélite septicopyohémique colligés sur une période de 10 ans. L’âge moyen était de 12 ans (2-16 ans). Il s’agissait de 6 garçons et 4 filles dont 1 drépanocytaire. Tous ces patients sauf 2 ont consulté avec un syndrome septicémique franc. Cinq patients ont présenté un état de choc qui a nécessité un séjour en réanimation. Un retard de consultation a été noté chez tous les patients. Le délai moyen de prise en charge était de 13 jours. L’échographie a permis de poser l’indication opératoire. La scintigraphie a été réalisée chez 7 patients et a permis de visualiser d’autres foyers latents.

Résultats: cette ostéomyélite a été bifocale dans 2 cas, trifocale dans 5 cas, quadrifocale dans 1 cas et pentafocale dans 2 cas. L’atteinte viscérale a été notée chez 4 enfants (pulmonaire: 3 cas, pleuro péricardite: 1 cas). Le drainage chirurgical était la règle chez tous les patients. Le germe en cause a été isolé dans 9 cas; il s’agissait d’un Staphylococcus aureus dans tous ces cas. Les complications ont été fréquentes et graves avec 3 fractures, une ostéonecrose de la tête fémorale et 4 cas de passage à la chronicité.

Conclusion: ces formes graves d’ostéomyélite aigüe sont dues à une souche communautaire très virulente, mais sensible de Staphylococcus aureus qui touche les enfants aux défenses affaiblies. Elles nécessitent une prise en charge en milieu de réanimation à cause de la fréquence d’état de choc et d’infections pleuropulmonaires. La scintigraphie et l’échographie permettent de guider les gestes chirurgicaux. Les complications tardives sont graves à cause du retard de la prise en charge.