Conference abstract

Les facteurs prédictifs du temps de guérison des lésions de leishmaniose cutanée zoonotique chez l’enfant

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(136).04 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.136.482

Contact the corresponding author
Keywords: Leishmaniose cutanée, enfant, facteurs prédictifs, guérison
Abstract

Les facteurs prédictifs du temps de guérison des lésions de leishmaniose cutanée zoonotique chez l’enfant

Jihène Bettaieb1,&, Wafa Aissi1, Ghassen kharroubi1, Mariem Nouira1, Afif Ben Salah1,

1Service d’Epidémiologie, Institut Pasteur de Tunis, Tunis, Tunisie

&Auteur correspondant
Jihène Bettaieb, Service L’épidémiologie Institut Pasteur de Tunis, Tunis, Tunisie

Résumé

Introduction: la leishmaniose cutanée zoonotique (LCZ) est une maladie saisonnière et endémique au centre et au sud de la Tunisie ou elle est causée par Leishmania (L.) major. La LCZ affecte aussi bien les adultes que les enfants. La plupart de ces lésions guérissent spontanément mais elles peuvent parfois persister pour de longues périodes ou engendrer des cicatrices. L’objectif de cette étude était de déterminer les facteurs prédictifs du temps de guérison des lésions de leishmaniose cutanée zoonotique chez les enfants.

Méthodes: une étude prospective a été menée dans des écoles primaires du centre et du sud de la Tunisie. Quatre-vingt-trois enfants avec 215 lésions de LCZ ont été sélectionnés au hasard et ils ont été suivis pendant deux ans (Avril 2001 - Avril 2003) pour évaluer l’évolution naturelle de leurs lésions. La méthode de Kaplan-Meier a été utilisée pour analyser le temps de guérison.

Résultats: le temps médian de guérison estimé par l'analyse de survie était de 18 semaines. Toutes les lésions ont guéri en moins de 8 mois. L’analyse multivariée a montré que seul le mois de début des lésions avait un effet significatif sur le temps de guérison. Les lésions apparues précocement ont guéri plus rapidement que celles survenues tardivement, avec une tendance significative à l’augmentation des odds ratio ajustés du temps de guérison au cours des 4 mois de survenue des lésions [à partir de septembre (mois de référence) à décembre: 2,1 (Intervalle de confiance [IC] 95% : 1,3-3,5); 3,2 (IC95%: 1,7- 6,0); 8,6 (IC95% : 4,7-15,6); p < 0,001).

Conclusion: des études prospectives à plus large échelle concernant l’évolution naturelle des lésions de LCZ sont souhaitables pour mieux élucider les facteurs pouvant influencer le processus de guérison des lésions.