Conference abstract

Localisation épiphysaire de la tuberculose

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(143).05 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.143.459

Contact the corresponding author
Keywords: Tuberculose, épiphyse, infection, enfant
Abstract

Localisation épiphysaire de la tuberculose

Moez Trigui1,&, Mounir Ben Jmaa1, Mohamed Ben Ayed2, Wajdi Bouaziz1, Kamel Ayadi1, Mohamed Zribi1, Hassib Keskes1

1Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique, CHU H Bourguiba, Sfax, Tunisie, 2Service d’Orthopédie, Hôpital Régional de Gabès, Tunisie

&Auteur correspondant
Moez Trigui, Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique, CHU H Bourguiba, Sfax, Tunisie

Résumé

Introduction: nous rapportons un cas de tuberculose de l’épiphyse fémorale inférieure ayant un aspect radiographique caractéristique d’un chondroblastome.

Méthodes: il s’agissait d’un garçon de 8 ans qui a consulté pour gonalgies droites depuis 3 mois, avec notion de traumatisme du pied il y a 1 mois. A l’examen, ce garçon était apyrétique, il marchait avec discrète boiterie droite. Le genou n’avait pas de signes inflammatoires et pas de choc rotulien, sa mobilité était normale et il y avait des douleurs modérées du bord interne du genou. Le bilan biologique a montré une VS à 14, fibrinémie à 2.2, CRP et Latex Waler-Rose négatifs. La radiographie a montré une lacune épiphysaire sous chondrale du condyle fémoral interne. A l’IRM, elle faisait 16.11 mm, en hyposignal T1 et hypersignal T2 avec important œdème périlésionnel qui prend le contraste. Le diagnostic de chondroblastome a été évoqué et une biopsie a été réalisée par un abord direct trans-cartilagineux.

Résultats: le tissu prélevé était puriforme et le diagnostic d’ostéomyélite subaiguë était évoqué. L’examen anatomopathologique a confirmé le diagnostic de tuberculose. Il n’y avait pas d’autres localisations tuberculeuses et l’enfant a été mis sous antituberculeux. Au recul de 2 ans, l’enfant est asymptomatique et on a constaté un comblement progressif de la lésion épiphysaire.

Conclusion: la tuberculose doit être évoquée devant toute lésion épiphysaire solitaire de l’enfant. Elle vient en 3ème position après l’ostéomyélite et le chondroblastome.