Conference abstract

Tuberculose évolutive chez les patients diabétiques: à propos de 30 cas

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(145).05 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.145.353

Contact the corresponding author
Keywords: Tuberculose, diabète, infection
Abstract

Tuberculose évolutive chez les patients diabétiques: à propos de 30 cas

Mohamed Taher Ach1, Dalel Ben Slimane1,&, Yosra Hasni El Abed1, Amel Maaroufi-Beizig1, Maha Kacem-Njah1, Molka Chadli-Chaieb1, Koussay Ach1

1Service d’Endocrinologie, Diabétologie, Hôpital Farhat Hached de Sousse, Tunisie

&Auteur correspondant
Dalel Ben Slimane, Service d’Endocrinologie, Diabétologie, Hôpital Farhat Hached de Sousse, Tunisie

Résumé

Introduction: la tuberculose est une maladie infectieuse fréquente en Tunisie. Le diabète en multiplie le risque de survenue par 2 à 6. L’objectif de cette étude était d’analyser les particularités clinico-biologiques de la tuberculose pulmonaire évolutive chez les diabétiques.

Méthodes: il s’agissait d’une étude rétrospective portant sur les observations de patients diabétiques chez qui une tuberculose pulmonaire évolutive a été découverte.

Résultats: il s’agissait de 30 patients: 18 hommes et 12 femmes, âgés entre 14 et 74 ans avec une moyenne de 45 ans. Le diabète était de type 2 dans 80 % des cas et de type 1 dans 20% des cas. Un comptage tuberculeux était présent chez 23,3% des patients. Les facteurs de risque étaient retrouvés dans 72,8% des cas: tabagisme (57%), un éthylisme (6,6%), une corticothérapie (6,6%), une détention carcérale (2,6%). Dans 36,6% des cas, le diabète était concomitant avec la découverte de la tuberculose évolutive. La moyenne de la glycémie à l’admission était de 12,14mmol/L (+/- 6,57mmol/L), avec une HBA1c moyenne à 10,32% (+/- 1,61%). La symptomatologie de la tuberculose était à type d’une altération de l’état général dans 44,4%, une fièvre dans 27.8%, une toux chez 27,8% dont 11,1% des cas étaient hémoptysiques. La radiographie thoracique montrait des opacités nodulaires chez 50% des cas, des images cavitaires chez 12,5%, un syndrome alvéolaire chez 12,5%, des adénopathies dans 8,3% des cas, des images réticulaires dans 4,2%, et une miliaire dans 4,2%. Dans 8,3% des cas, la radiographie était normale. Une localisation secondaire tuberculeuse a été notée chez 20 % des patients: surrénalienne chez 33,3% avec une réponse insuffisante au synacthène, urogénitale chez 33,3% et cérébro-méningée dans 33.3% des cas.

Conclusion: l’hyperglycémie est un facteur connu comme altérant les défenses immunitaires en particulier l’immunité cellulaire augmentant ainsi le risque de tuberculose.