Conference abstract

A propos d’une observation rare d’une tuberculose congénitale disséminée

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(148).05 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.148.356

Contact the corresponding author
Keywords: Tuberculose disséminée, infection congénitale, Tunisie
Abstract

A propos d’une observation rare d’une tuberculose congénitale disséminée

Nesrine Jammeli1,&, Sana Tilouche1, Abir Tej1, Sana Rouis1, Rim Kebaili1, Manel Marzouk2, Jihène Bouguila1, Lamia Boughamoura1

1Service de Pédiatrie, CHU Farhat Hached, Tunisie, 2Service de Microbiologie et d’Immunologie, CHU Farhat Hached, Tunisie

&Auteur correspondant
Nesrine Jammeli, Service de Pédiatrie, CHU Farhat Hached, Tunisie

Résumé

Introduction: la tuberculose congénitale est une affection rare mais grave, caractérisée par la survenue de formes sévères et souvent fatales.

Méthodes: il s’agit d’un nourrisson âgé de 3 mois, prématuré de 32 SA et aux antécédents d’infection materno-fœtale, hospitalisé pour fièvre prolongée. Sa mère est décédée à j14 du post partum par tuberculose péritonéale compliquée de perforation iléale. Le bébé a eu sa vaccination du BCG et de l’hépatite B à l’âge de 1 mois. L’examen à l’admission a trouvé un nourrisson fébrile, hypotrophe ayant une hépatosplénomégalie, une circulation veineuse collatérale, une poly-adénopathie inguinale et axillaire bilatérale.

Résultats: le bilan biologique a montré un syndrome inflammatoire. L’échographie abdominale a montré de multiples adénomégalies intra et rétro péritonéales et inguinales bilatérales très hypo échogènes. Le scanner thoraco-abdominal a mis en évidence des condensations alvéolaires sous pleurales confluentes bilatérales, une cardiomégalie et des adénopathies axillaires bilatérales hypodenses nécrotiques, à l’étage abdominal il a montré une hépatosplénomégalie qui était le siège de nodules hypo-denses infra centimétriques. L’aspect TDM était en faveur d’une tuberculose ganglionnaire avec atteinte viscérale sus et sous diaphragmatique. Le tubage gastrique a objectivé la présence de bacille acido-alcoolo-résistantes confirmant le diagnostic de tuberculose congénitale disséminée chez notre patient. Le nourrisson a été mis sous quadri-thérapie anti-tuberculeuse et sous corticothérapie. L’évolution a été marquée par la survenue de convulsions à j12 de traitement avec un bilan étiologique négatif. Il a eu par la suite une infection nosocomiale avec un syndrome de détresse respiratoire aigüe pour laquelle il a été intubé et ventilé. L’évolution était fatale et le nourrisson est décédé à un mois de son hospitalisation.

Conclusion: le diagnostic de la tuberculose en pré ou post partum indique un traitement anti-tuberculeux systématique chez le nouveau-né.