Conference abstract

Une septicémie à pneumocoque compliquée d’un purpura fulminant: à propos d’un cas

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(166).06 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.166.374

Contact the corresponding author
Keywords: Septicémie à pneumocoque, purpura fulminant, S. pneumoniae
Abstract

Une septicémie à pneumocoque compliquée d’un purpura fulminant: à propos d’un cas

Samia Hafi1,&, Anis Jradi1, Najla lassoued1, Imen Hachaichi1, Fatima Amorri1, Sami Krimi2

1SAMU 05, Hôpital Régional de Gabès, Gabès, Tunisie, 2Service de Médecine Légale, Hôpital Régional de Gabès, Tunisie

&Auteur correspondant
Samia Hafi, SAMU 05, Hôpital Régional de Gabès, Gabès, Tunisie

Résumé

Introduction: le purpura fulminant est une urgence diagnostique et thérapeutique, peu commune et souvent mortelle. Il est secondaire principalement à des infections bactériennes à meningococcique, virale ou fongique. Les cas secondaires à l'infection à S. pneumoniae sont extrêmement rares et surviennent chez des sujets ayant des facteurs prédisposant tels qu’une hypogammaglobulinémie, l'infection par le HIV, la splénectomie, la maladie de cellules de faucille, l'alcoolisme ou le diabète.

Méthodes: nous rapportons le cas d’une patiente âgée de 68 ans admise pour fièvre, frissons, des myalgies installés depuis un jour. La patiente rapporte la notion des vomissements et de diarrhée.

Résultats: la radiographie du thorax a montré une cardiomégalie et des lésions pulmonaires bilatérales. La biologie a montré des troubles de l’hémostase. L’évolution était marquée par l’installation d’un état du choc avec défaillance multi-viscérale. Les hémocultures ont isolé S. pneumoniae. La patiente est décédée 24h après admission au service de réanimation. A l'autopsie, en plus de l’hémorragie myocardique, une hypoplasie de la rate a été trouvée.

Conclusion: le sepsis à pneumocoque fulminant est une maladie pouvant être mortelle. Elle se produit chez les patients présentant des facteurs de risque comme l’hypoplasie de la rate ou la splénectomie. Parfois il peut être révélateur d'une hypoplasie splénique jusqu'ici inconnue. Dans ce contexte, la vaccination anti-pneumococcique est recommandée chez les patients présentant des facteurs de risque (l’hypoplasie de la rate ou splénectomie), chez les patients âgés de plus de 60 ans, et chez les enfants à partir de 2 mois.