Conference abstract

Place de l’examen anatomopathologique dans le diagnostic des dermatoses infectieuses

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(21).15 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.21.399

Contact the corresponding author
Keywords: Histologie, anatomopathologie, diagnostic, dermatoses infectieuse
Abstract

Place de l’examen anatomopathologique dans le diagnostic des dermatoses infectieuses

Naourez Gouiaa1,&

1Laboratoire d’Anatomie et de Cytologie Pathologiques, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie

&Auteur correspondant
Naourez Gouiaa, Laboratoire d’Anatomie et de Cytologie Pathologiques, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie

Résumé

Introduction: les dermatoses infectieuses restent encore un problème de santé publique dans notre pays. Certaines de ces dermatoses infectieuses demeurent encore endémiques en Tunisie telles que la tuberculose et la leishmaniose cutanée. En effet, ces affections constituent un motif fréquent de consultation et figurent parmi les causes de morbidité et de perte de capacité de travail en Tunisie. La prise en charge diagnostique de ces dermatoses infectieuses nécessite le recours à des examens complémentaires notamment microbiologiques. Toutefois, dans pas mal de cas difficiles où le bilan microbiologique est peu ou non contributif, le recours à la biopsie cutanée est indispensable afin de préciser le diagnostic. L’objectif de cette présentation est de préciser la place de l’examen anatomopathologique dans le diagnostic des dermatoses infectieuses à travers de cas cliniques concrets.

Méthodes: revue systémique de la littérature mondiale concernant la place de l’examen histologique dans le diagnostic positif des infections.

Résultats: l’examen anatomopathologique contribue au diagnostic étiologique de certaines dermatoses infectieuses en rapport avec des agents mycosiques (Candidose, mucormycose…) parasitaires (Leishmaniose, gale,..), bactériennes (Tuberculose, lèpre, actinomycose…) et virales (herpès, CMV…). La biopsie cutanée est un des gestes simples, de réalisation aisé, qui peut grandement contribuer au diagnostic dermatologique à deux conditions: d’une part, de respecter les précautions de prélèvement nécessaires à une étude morphologique de bonne qualité, d’autre part, de choisir précisément les indications, car tous les diagnostics ne sont pas faits par ces examens. L’interprétation des comptes rendus apparaît souvent difficile, étroitement dépendante de la confrontation anatomoclinique. L'amélioration du plateau technique des laboratoires d’anatomie pathologique (histochimie, immunohistochimie, hybridation in situ…) permettra d'accroitre la fiabilité du diagnostic anatomopathologique des dermatoses infectieuses.

Conclusion: devant toute suspicion de dermatose infectieuse avec examens microbiologiques non contributifs, la biopsie cutanée garde toute sa valeur dans le bilan du diagnostic étiologique.