Conference abstract

Tuberculose ganglionnaire: prise en charge

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(27).17 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.27.405

Contact the corresponding author
Keywords: Tuberculose ganglionnaire, traitement, prise en charge
Abstract

Tuberculose ganglionnaire: prise en charge

Rim Abdelmalek1,&

1Service des Maladies Infectieuses, Hôpital la Rabta, Tunis, Tunisie

&Auteur correspondant
Rim Abdelmalek, Service des Maladies Infectieuses, Hôpital la Rabta, Tunis, Tunisie

Résumé

Introduction: la tuberculose ganglionnaire est un réel problème de santé publique en Tunisie. Son incidence est en perpétuelle augmentation depuis 2003. Sa distribution est parallèle à l'endémie animale qui n'est pas contrôlée.

Méthodes: revue de la littérature mondiale et tunisienne concernant cette localisation de la maladie.

Résultats: les récentes études multicentriques et nationales qui ont eu lieu en 2010 et 2013 montrent une prédominance féminine, de l'atteinte cervicale, des localisations uniques, du manque de confirmation microbiologique et de la prédominance de M. bovis. La prise en charge est multidisciplinaire, englobant l'infectiologue, l'ORL, le radiologue, le microbiologiste, l'anatomopathologiste et le pharmacologue. La recherche de localisations associées est systématique. Le traitement nécessite une association de plusieurs molécules classiques mais sans indication pour la streptomycine. La prolongation de l'utilisation d'ETB peut être envisagée pendant la phase de consolidation pour une durée de 1 à 4 mois supplémentaires selon la taille et le nombre d'adénopathies. La durée totale du traitement sera en fonction des localisations associées. Une durée minimale de 9 mois est à respecter et à adapter selon les cas. La chirurgie peut être envisagée à visée diagnostique ou curative mais de principe devant une fistulisation, une taille > 3 cm ou une fluctuation.

Conclusion: la gestion des effets indésirables tout comme des terrains particuliers est le garant du succès thérapeutique.