Conference abstract

La tuberculose extra-pulmonaire

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(38).21 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.38.415

Contact the corresponding author
Keywords: Tuberculose, extra-pulmonaire, Tunisie
Abstract

La tuberculose extra-pulmonaire

Rym Abid1, Habiba Naija2,&, Souha Hannachi1, Salim Asli2, Mohamed Ben Moussa2, Riadh Battikh1, Salah Othmani1

1Service de Médecine Interne, HMPIT, Tunisie, 2Service de Microbiologie, HMPIT, Tunisie

&Auteur correspondant
Habiba Naija, Service de Microbiologie, HMPIT, Tunisie

Résumé

Introduction: la tuberculose est endémique en Tunisie. La tuberculose extra-pulmonaire est plus fréquente et représente 30% des cas. Le but de notre étude était de décrire le profil épidémiologique, clinique, diagnostique et thérapeutique de la tuberculose extra-pulmonaire.

Méthodes: étude rétrospective de Janvier 1990 à Janvier 2016, colligeant tous les patients pris en charge pour une tuberculose extra-pulmonaire associée ou non à une atteinte pulmonaire. Le diagnostic de tuberculose était confirmé par l’histologie et/ou la bactériologie ou retenu sur un faisceau d’arguments avec preuve thérapeutique.

Résultats: nous avons colligée 102 patients qui se répartissent en 63 hommes et 39 femmes. L’âge moyen était de 66 ans [19-77 ans]. Seize patients étaient diabétiques avec un comptage tuberculeux dans 18 cas et des antécédents personnels de tuberculose dans 5 cas. La majorité des patients (78%) était d’origine rurale. Le délai moyen de consultation était de 4 mois. Le début était progressif dans presque tous les cas (96,3%). Les signes d’imprégnation tuberculeuse étaient notés dans 75% des cas. La localisation tuberculeuse la plus fréquente était ganglionnaire dans 71 cas. Les autres localisations étaient: ostéo-articulaire (22 cas), neuroméningée (19 cas), péritonéale (10 cas), organes hématopoïétique (6 cas), péricardique (3 cas) et génito-urinaires (3 cas). Une atteinte pleuro-pulmonaire était associée dans 33% des cas. L’IDR à la tuberculine était pratiquée chez tous les patients et positive uniquement dans 60% des cas. L’imagerie TDM et/ou l’IRM était pathologique dans tous les cas. Le diagnostic a été confirmé chez 53 patients par l’examen histologique et chez 9 patients par la bactériologie (isolement de BK à l’examen direct dans 6 cas, à la culture dans 3 cas et à la PCR dans 3 cas). Tous les malades ont reçu un traitement antituberculeux pendant une durée moyenne de 13 mois selon la localisation.

Conclusion: la tuberculose extra pulmonaire peut parfois, selon la localisation, engager le pronostic vital. Une prise en charge rapide et adéquate est nécessaire.