Conference abstract

La qualité de vie chez les militaires de retour de mission

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(40).21 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.40.245

Contact the corresponding author
Keywords: Qualité de vie, militaire, mission, Tunisie
Abstract

La qualité de vie chez les militaires de retour de mission

Maroua Daoud1,&, Latifa Ghanmi1, Sameh Elleuch1, Kilani Belhadj2, Khalifa Zitoun1, Salem Bouomrani3

1Service de Psychiatrie, Hôpital Régional de Gabès, Tunisie, 2Service des Urgences, Hôpital Militaire de Gabès, Tunisie, 3Service de Médecine Interne, Hôpital Militaire de Gabès, Tunisie

&Auteur correspondant
Maroua Daoud, Service de Psychiatrie, Hôpital Régional de Gabès, Tunisie

Résumé

Introduction: la carrière militaire implique un mode de vie caractérisé par une mobilité sur le territoire métropolitain mais aussi en dehors du pays. L’objectif de cette étude était de décrire la qualité de vie (QDV) chez les militaires en retour de mission.

Méthodes: il s’agit d’une étude transversale descriptive réalisée sur une population de sujets exerçant à l’hôpital militaire de Gabès, ayant participé à une mission entre 1992 et 2016. Nous avons utilisé la fiche comportant les données socio-démographiques et professionnelles des sujets et l'échelle « 36 item Short-Form Health Survey » (SF-36) pour l’évaluation de la QDV. Un score moyen global (SMG) était obtenu par le calcul de la moyenne des réponses aux 36 questions. La QDV était considérée comme altérée si le SMG était inférieur à 66,7.

Résultats: notre échantillon était composé de 31 hommes, d’âge moyen de 45 ans. Parmi les sujets enquêtés, 64.5% avaient un poste technique, avec des responsabilités importantes chez 54%. Pour la QDV des militaires, les SMG de la SF-36 étaient de 49.62 avec 83% des sujets avaient une QDV altérée. Cette étude a montré que toutes dimensions de la SF-36 étaient altérées et que 60% des militaires avaient le sentiment d’être fatigués et épuisés. 40% de ces hommes avaient un retentissement de la santé physique ou émotionnelle sur la vie sociale et les relations avec la famille, les amis et les voisins.

Conclusion: dans cette étude, la QDV de la majorité des militaires enquêtés étaient altérée. La recherche des facteurs associés à cette altération est nécessaire, afin d’aider au mieux ces militaires.