Conference abstract

Ces parasites qui font perdre l’odorat aux chiens ou ces parasites oubliés

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(47).27 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.47.418

Contact the corresponding author
Keywords: Parasites, chiens, odorat
Abstract

Ces parasites qui font perdre l’odorat aux chiens ou ces parasites oubliés

Mohamed Gharbi1,&, Amel El Golli Derouiche2

1Laboratoire de Parasitologie, Université Manouba, Ecole Nationale de Médecine Vétérinaire de Sidi Thabet, 2020 Sidi Thabet, Tunisie, 2Service de Pathologie des Carnivores Domestiques et des Animaux de Sport, Université Manouba, Ecole Nationale de Médecine Vétérinaire de Sidi Thabet, 2020 Sidi Thabet, Tunisie

&Auteur correspondant
Mohamed Gharbi, Laboratoire de Parasitologie, Université Manouba, Ecole Nationale de Médecine Vétérinaire de Sidi Thabet, 2020 Sidi Thabet, Tunisie

Abstract

Introduction: le chien est un auxiliaire incontournable dans plusieurs actions militaires mais aussi chez différents autres corps (douane, police, sapeurs-pompiers). L’odorat est le principal sens utilisé par ces chiens. Son altération ou sa perte aboutit inéluctablement à une altération des performances de ces chiens, voire à une réforme de ces animaux.

Méthodes: revue systémique de la littérature mondiale concernant ce sujet.

Résultats: les auteurs présentent d’abord une revue de la fonction olfactive du chien: les bases anatomiques et physiologiques sont passées en revue et ce afin de permettre une meilleure compréhension de cette fonction. Dans la deuxième partie, les auteurs présentent une revue exhaustive des différents parasites donnant une altération de l’adorât du chien, leurs positions taxonomiques (permettant de faciliter et la diagnose et la lutte), le cycle biologique ainsi que les symptômes sont présentés. Le diagnostic et la lutte sont présentés et discutés, les auteurs mettent l’accent sur les techniques et les moyens de lutte nécessitant un minimum de moyens.

Conclusion: même si elles sont pour certaines d’entre elles rare, le médecin vétérinaire militaire doit avoir une bonne connaissance théorique de ces parasitoses (incluant les cycles parasitaires, les symptômes et les méthodes de lutte) pour pouvoir les diagnostiquer et les prendre en charge. En effet, plusieurs de ces parasitoses sont peu connues et ou leurs tableaux cliniques ne sont pas évidents.