Conference abstract

Les kystes hydatiques du foie compliqués chez l’enfant: à propos de 23 cas

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(61).27 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.61.259

Contact the corresponding author
Keywords: Kyste hydatique, foie, complication, enfant
Abstract

Les kystes hydatiques du foie compliqués chez l’enfant: à propos de 23 cas

Dammak Nabil1, Harbi Houcem1,&, Imen Zouche2, Ali Kchaou1, Hichem Chikhrouhou2, Najmeddine Affes1, Rafik Mzali1

1Service Chirurgie Générale, Hôpital Habib Bourguiba de Sfax, Tunisie, 2Service d’Anesthésie, Réanimation, Hôpital Habib Bourguiba de Sfax, Tunisie

&Auteur correspondant
Harbi Houcem, Service Chirurgie Générale, Hôpital Habib Bourguiba de Sfax, Tunisie

Résumé

Introduction: l’hydatidose hépatique est une affection bénigne dont l’évolution peut se grever de complications effroyables, notamment chez l’enfant. Le but de ce travail était de mettre l’accent sur les kystes hydatiques du foie compliqué chez l’enfant et d’en préciser les modalités de prise en charge.

Méthodes: étude rétrospective colligeant 23 enfants opérés au service de Chirurgie générale pour kyste hydatique du foie compliqué, entre 2000 et 2015.

Résultats: il s’agissait de 10 garçons et 13 filles. L’âge moyen était de 12,2 ans (5-16 ans). Le kyste était rompu dans le péritoine dans 6 cas, dont 4 avaient un syndrome péritonéal aigue avec un aspect affaissé du kyste et un épanchement intra-péritonéal au scanner abdominal. L’ouverture dans les voies biliaires a été observée chez 11 patients, parmi lesquels 6 se présentaient dans un tableau d’angiocholite aigue avec à l’imagerie une voie biliaire principale dilatée et hétérogène. La compression des voies biliaires par un kyste hydatique du hile hépatique a été notée dans 3 cas, avec des voies biliaires intra hépatiques dilatées sans communication bilio-kystique. Enfin, la compression vasculaire a été constatée en per-opératoire dans 3 cas (veine cave inférieure et tronc porte). Le traitement chirurgical du kyste a consisté en une résection du dôme saillant dans 87% des cas. Une cholédocotomie avec extraction du matériel hydatique a été réalisée en cas d’ouverture du kyste dans la voie biliaire principale et une toilette péritonéale en cas de rupture intra-péritonéale. Les suites opératoires étaient simples dans tous les cas après un recul moyen de 2 ans.

Conclusion: les complications des kystes hydatiques du foie augmentent la morbidité de cette pathologie. Elles doivent donc être suspectées en cas de tableau abdominal aigue chez l’enfant et recherchées lors du traitement des kystes hydatiques simples.