Conference abstract

La grippe porcine au service d’endocrinologie de Sfax

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(92).30 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.92.298

Contact the corresponding author
Keywords: Grippe porcine, service d’endocrinologie, Sfax, Tunisie
Abstract

La grippe porcine au service d’endocrinologie de Sfax

Nadia Charfi1, Hamza Elfekih1,&, Faten Hadj Kacem1, Mouna Mnif1, Nabila Rekik, Fatma Mnif1, Mohamed Abid1

1Service d’Endocrinologie et Diabétologie, CHU Hedi Chaker, Sfax, Tunisie

&Auteur correspondant
Hamza Elfekih, Service d’Endocrinologie et Diabétologie, CHU Hedi Chaker, Sfax, Tunisie

Résumé

Introduction: la grippe porcine est une infection respiratoire aiguë contagieuse provoquée par un virus de la grippe A de sous-type H1N1, apparu en 2009 et qui a été à l’origine d’une nouvelle pandémie. Nous rapportons le cas d’une patiente atteinte de la grippe A (H1N1) qui a été découverte au cours de son hospitalisation dans notre service.

Méthodes: patiente A.N. âgée de 39 ans, aux antécédents personnels de polyendocrinopathie auto-immunes incluant un diabète type 1 depuis 10 ans mal équilibré sous insuline indiquant son hospitalisation, une hypothyroïdie et une insuffisance surrénalienne depuis 1 an sous traitements substitutifs. Elle présente aussi une hypertension artérielle depuis 1 an, une anémie et des infections cutanées à répétions en rapport avec une immunodépression secondaire au déséquilibre du diabète.

Résultats: le déséquilibre du diabète est en rapport avec une infection cutanée ombilicale associée à une bronchite aigüe pour lesquelles elle a eu 15 jours d’amoxicilline-pristinamycine avec amélioration clinique mais devant l’apparition des douleurs lombaires gauches, candidurie avec un foyer de néphrite polaire gauche à l’échographie abdominale, elle a été mise sous Céfotaxime-Fluconazole. L’évolution a été marquée par l’apparition d’une dyspnée, toux grasses, râles crépitants, GB = 14160, CRP = 188, alcalose respiratoire avec hypoxémie (PaO2 = 73mmHg), une surcharge hilaire bilatérale à la radiographie du thorax avec un œdème aigue du poumon alvéolo-interstitiel au scanner thoracique en rapport avec un syndrome de détresse respiratoire aigüe. Patiente a été mise sous gemifloxacine avec Tamiflu® dès la suspicion de l’infection à H1N1 avec un prélèvement nasopharyngé revenant positif. L’évolution après 6 jours du traitement au service de maladies infectieuses était marquée par l’amélioration clinico-biologique et l’équilibration de son diabète.

Conclusion: la grippe A (H1N1) peut être responsable d’une infection grippale qui semble peu dangereuse pour les personnes saines, mais qui peut être grave sur certains terrains notamment chez les diabétiques et les immunodéprimés.