Conference abstract

Réduire les opportunités manquées pour les vaccinations à Ansongo, Mali

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2018:9(22).14 Dec 2018.
doi: 10.11604/pamj-cp.2018.9.22.749

Contact the corresponding author
Keywords: Vaccination, IPD immunization, opportunités manquées, Mali
Poster

Réduire les opportunités manquées pour les vaccinations à Ansongo, Mali

Nematoulaye Toure1,&, Rally Alexis1, José Bafoa Ngama2, Laurent Hiffler3, Miriam Alia4

1PMR, Ansongo Projet, Ansongo, Mali, 2Médecins Sans Frontières, OCBA, Coordination Médical, Mission Mali, Mali, 3Médecins Sans Frontières, OCBA, Service Pédiatrique, Unité de Dakar, Dakar, Sénégal, 4Médecins Sans Frontières, OCBA, Service de Vaccination, Barcelone, Espagne

&Auteur correspondant
Nematoulaye Toure, PMR, Ansongo Projet, Ansongo, Mali

Résumé

Introduction: selon la dernière enquête démographique et de sante du Mali (EDSM V 2012 - 2013) 39% des enfants de 12 - 24 mois étaient complètement vaccinés et 71% avaient reçu la vaccination anti-rougeole. Depuis 2012, MSF apporte des soins gratuits, en appui au ministère de la santé au centre de santé communautaire et au centre de santé de référence d'Ansongo dans le nord du Mali (grande labilité sécuritaire). En 2015, nous avons mis en place un système de vérification du statut vaccinal pour éviter les opportunités manquées au niveau des différents services. En parallèle les vaccinations sont associées aux campagnes de chimio prévention du paludisme saisonnier (CPS) 4 mois/an.

Méthodes: étude rétrospective sur les données des registres de patients de 0 - 23 mois admis au CESREF et en OPD du centre de sante d’Ansongo d’avril à décembre 2016 puis de janvier à avril 2017.

Résultats: nombre d’enfants à jour de leurs vaccinations et rattrapés en 2016 - 2017 au sein du CESREF et du CESCOM d’Ansongo.

Conclusion: ces résultats encourageants supérieurs à la moyenne nationale peuvent être expliqués par: la stratégie de couplage CPS-vaccination depuis 2015, le contrôle systématique du statut vaccinal associé à la vaccination/rattrapage des enfants de < 2 ans in situ en IPD et en OPD, le renforcement actif de la stratégie de promotion de la santé au niveau communautaire, et enfin l´adhésion et le pilotage par les autorités sanitaires. Ce travail ne représente pas une enquête de couverture vaccinale mais a le mérite de montrer l’efficacité et la faisabilité du couplage des campagnes de vaccinations/rattrapages en lien avec la CPS avec la vérification/rattrapage systématique au sein des structures sanitaires en zone d’insécurité chronique.