Conference abstract

Evaluation de la dysfonction érectile et des facteurs associes chez les patients diabétiques à l’Hôpital Central de Yaoundé

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:2(52).25 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.2.52.97

Contact the corresponding author
Keywords: Dysfonction érectile, diabète, facteurs associés
Oral presentation

Evaluation de la dysfonction érectile et des facteurs associés chez les patients diabétiques à l’Hôpital Central de Yaoundé

Awa Mbassi1,&, Dibai P1, Mesmin Dehayem1, Mekeme Junior1, Yaouba T1, Eugene Sobngwi1, Sow M1, Ma Sosso1

1Faculty of Medicine and Biomedical Sciences, University of Yaounde 1, Yaounde, Cameroon

&Auteur correspondant
Awa Mbassi, Faculty of Medicine and Biomedical Sciences, University of Yaounde 1, Yaounde, Cameroon

Résumé

Introduction: la dysfonction érectile (DE) est l’incapacité d’avoir et de maintenir une érection suffisante pour permettre un rapport sexuel. Plusieurs études ont révélé une association avec le diabète sucré.

Méthodes: nous avons réalisé une étude transversale, descriptive et analytique sur une période de six mois. Notre échantillonnage était de type simple et consécutif. La taille de l’échantillon a été calculée en utilisant la formule de Lorentz. Ceci nous a permis de déterminer une taille de 74 patients. Pour chaque patient nous avons recueilli au moyen d’un questionnaire les données socio démographiques, cliniques, para cliniques et l’évaluation de la fonction érectile à l’aide de l’international index of érectile dysfonction. Nous avons aussi procédé à l’examen physique des patients de l’étude.

Résultats: les données recueillies ont été saisies et analysées à l’aide du logiciel Epi Info 3.5.4®. Les tests de Chi Carré et de Fisher ont été utilisés pour évaluer l’association de la prévalence et la sévérité de la DE avec celles des différents facteurs de risque. Les facteurs significatifs ont été soumis à une analyse multi variée par régression logistique afin de déterminer l’effet indépendant de chaque facteur. Le seuil de significativité a été fixé à 5%.

Conclusion: les patients ont été inclus dans l’étude. L’âge moyen était de 51 ans ± 9. La DE a été retrouvée chez 69% des patients. Elle était légère chez 55%, légère à modéré chez 36%, modéré chez 2% et sévère chez 7% des patients. Les facteurs associés au DE étaient: l’âge, la durée du diabète, le mauvais control glycémique, la consommation de tabac, la consommation d’alcool, l’HTA, la présence de neuropathie sensitive.