Conference abstract

Prise en charge des formes graves de l’infection MERS-COV

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2017:4(6).08 Dec 2017.
doi: 10.11604/pamj-cp.2017.4.6.384

Contact the corresponding author
Keywords: Syndrome respiratoire Moyen-Orient, MERS-CoV, Tunisie
Abstract

Prise en charge des formes graves de l’infection MERS-COV

Fahmi Dachraoui1,&

1Service de Réanimation Polyvalente, Hôpital Fattouma Bourguiba de Monastir, Tunisie

&Auteur correspondant
Fahmi Dachraoui, Service de Réanimation Polyvalente, Hôpital Fattouma Bourguiba de Monastir, Tunisie

Résumé

Introduction: le syndrome respiratoire Moyen-Orient (Middle East Respiratory Syndrome) est une infection respiratoire causée par un beta-Coronavirus (MERS-CoV). Les dromadaires, espèces hôtes pour le MERS-CoV, sont impliqués dans la transmission directe ou indirecte à l'homme, cependant on a constaté qu’une transmission interhumaine était possible principalement dans des établissements de soins et entre les membres d’une même famille.

Méthodes: revue systémique de la littérature mondiale concernant cette infection.

Résultats: depuis sa première description à Jeddah (Arabie Saoudite) en Juin 2012 chez un patient décédé suite à un syndrome respiratoire sévère, le MERS-CoV s’est répondu à d’autre pays de la péninsule Arabe, d’Europe, d’Afrique du Nord, du Sud-est Asiatique et d’Amérique du Nord. Ces cas ont été décrit chez les personnes qui ont voyagé au Moyen-Orient ou de leur contacts. Le tableau clinique de l’infection par le MERS-CoV est variable, allant de l’absence de symptômes (cas asymptomatiques) à des symptômes respiratoires bénins, voire les syndromes de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et de défaillance multi viscérale (SDMV). Le virus semble provoquer des formes plus graves chez les personnes âgées, les sujets immunodéprimés et les personnes atteintes d’une maladie chronique, telle que cancer, maladie pulmonaire chronique ou diabète.

Conclusion: en l’absence d’un traitement spécifique et d’un vaccin, la prise en charge de ces formes graves est basée sur des mesures symptomatiques menées après une hospitalisation du patient en milieu réanimation et incluant une ventilation mécanique protectrice par l’usage de Vt réduit (6ml/kg de poids idéal), recrutement alvéolaire (par une PEP permettant une pression de plateau < 30cm H2O, décubitus ventral), sédation, curarisation, vasopresseurs et l’ECMO en cas d’hypoxie réfractaire. Environ 36% des cas notifiés d’infection par le MERS-CoV ont abouti au décès du patient.