Conference abstract

La survie en hémodialyse chronique des patients de plus de 65 ans vivants avec le diabète au Cameroun: expérience des centres d´hémodialyse de Yaoundé et Douala

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2021:11(32).01 Dec 2021.
doi: 10.11604/pamj-cp.2021.11.32.962

Contact the corresponding author
Keywords: Survie en hémodialyse chronique, patients âgés vivant avec le diabète, comorbidité
Oral presentation

La survie en hémodialyse chronique des patients de plus de 65 ans vivants avec le diabète au Cameroun: expérience des centres d´hémodialyse de Yaoundé et Douala

Hermine Fouda1,2, Hilary Tigomo1, Marie-Patrice Halle2,3, Maimouna Mahamat1,4, Ndjong Emmanuel5, Francois Kaze Folefack1,5, Gloria Ashuntantang1,4

1Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales, Université de Yaoundé I, Yaoundé, Cameroun, 2Hôpital Général de Douala, Douala, Cameroun, 3Hôpital Général de Yaoundé, Yaoundé, Cameroun, 4Faculté de Médecine et des Sciences Pharmaceutiques, Université de Douala, Douala, Cameroun, 5Centre Hospitalier et Universitaire de Yaoundé, Yaoundé, Cameroun

&Corresponding author

Introduction: au Cameroun, 20% des patients suivis pour une maladie rénale chronique (MRC) seraient âgés plus de 65 ans et un nombre croissant de ces patients nécessitent un traitement de suppléance rénale. Toutefois, peu d´études se sont intéressées à la survie des vieillards en hémodialyse chronique, notamment ceux vivants avec le diabète. Méthodes: nous avons mené une étude de cohorte rétrospective de 6 ans dans les centres publics d´hémodialyse de Yaoundé et Douala. Tous les patients incidents âgés de plus de 65 ans à l´initiation de la dialyse étaient inclus. Le suivi des participants était réalisé jusqu´au décès. Les caractéristiques cliniques et le devenir des participants ont été étudiés. Résultats: au total, 77 patients (68% homme 6) ont été inclus. L´âge médian était de 68 ans (IQ 65-74) et 26% avait une hépatite virale C (HVC). L´indice de Charlson modifié médian était de 2 (IQ 1-3). Cinquante-quatre patients (70%) avaient bénéficié d´un suivi néphrologique pré-dialyse, mais 22 (28,5%) débutaient la dialyse de façon programmée. La survie médiane était de 16 mois (IQ 11-20 mois; extrêmes 0-67 mois) avec 60% (n= 47) de patients décédés. L´indice de Charlson modifié (AHR =1,2 [1,05-1,4]), l´absence d´hospitalisation (AHR = 0,54 [0,32-0,94]) et l´absence d´HVC (AHR = 0,47 [0,26-0,83]) étaient associés à la survie. Conclusion: la survie en hémodialyse chronique des vieillards diabétiques dans notre contexte est plus faible que celles rapportés dans la littérature. Les comorbidités, les hospitalisations et l´HVC influencent la survie.