Conference abstract

Disponibilité des ressources pour la prise en charge des maladies chroniques dans un District de santé rural de l´Extrême Nord Cameroun (Revue)

Pan African Medical Journal - Conference Proceedings. 2021:11(9).07 Dec 2021.
doi: 10.11604/pamj-cp.2021.11.9.1040

Contact the corresponding author
Keywords: Diabète, hypertension, obésité, zone rurale, Mogodé, Cameroun
Oral presentation

Disponibilité des ressources pour la prise en charge des maladies chroniques dans un District de santé rural de l´Extrême Nord Cameroun (Revue)

Jérôme Ateudjieu1, 2,3, Landry Beyala Bita’a2,&, Brice-Donald Agokeng Kemnang1, André Pascal Goura2, Romarique Medjou Mboumo2, Frank Forex Kiadjeu Dieumo2, Martin Yakum2

1Facultés de Médecine et des Sciences Pharmaceutiques (FMSP), Université de Dschang, Ouest Cameroun, 2Meilleur Accès Aux soins de Santé (M.A.SANTE), Yaoundé, Cameroun, 3Division de la Recherche Opérationnelle en Santé, Ministère de la Santé Publique, Yaoundé, Cameroun

&Auteur correspondant

Introduction : L´accès au dépistage et à la prise en charge détermine la morbidité et la mortalité des maladies chroniques. La présente étude décrivait la disponibilité des ressources pour la prise en charge des maladies chroniques dans le district de santé de Mogodé, région de l´Extrême Nord Cameroun. Il s´agissait, dans le cadre d´un projet dénommé RAMAC (Réponse Africaine aux Maladies Chroniques), d´identifier les cibles d´interventions pour développer un système de surveillance épidémiologique des maladies chroniques au Cameroun.

Méthode : Il s´agissait d´une étude transversale descriptive dont les données se sont collecté du 03 au 08 Décembre 2018 auprès du personnels soignant des services d´accueil, laboratoires et de pharmacie de toutes les formations sanitaires du District de santé de Mogodé, région de l´Extrême-nord Cameroun. Les données étaient collectées par un questionnaire anonyme administré en face à face par Smartphone sur interface Open Data Kit (ODK).

Résultats : Au total 14 formations sanitaires et 31 personnels médicaux et paramédicaux ont été inclus parmi lesquels 58.0% avaient plus de 05 années d´expérience. Des personnels interrogées, 45,2%(14/31) pouvaient définir une hypertension, 12,9%(4/31) le diabète ; 41,9%(13/31) l´obésité et 54,8% (17/31) affirment prendre systématiquement les paramètres vitaux des patient adultes. Au moins un glucomètre fonctionnel était disponibles dans 57,1%(8/14) de formations sanitaires. L´étude a noté que la disponibilité des médicaments était de 50,00% (7/14) pour la Nifédipine ; de 42,8% (6/14) pour le Furosémide et Méthyl-Dopa et de 7,1% (1/14) pour la Metformine comme seul antidiabétique.

Conclusion : La formation du personnel, l´allocation de l´équipement pour la détection des cas et l´approvisionnement régulier des médicaments essentiels pour la prise en charge des maladies chronique sont les interventions préalables pour assurer qu´une surveillance épidémiologique des maladies chroniques puisse contribuer à améliorer l´accès des cas non détectés aux soins.